à l’atelier/ workshop

IMG_3775

« .. Schelling […] Il s’emploie à montrer que, avide de connaître l’Absolu, l’Esprit, celui qui habite l’homme, s’engage dans une quête dont l’objet est la recherche de l’identité du moi et de celle du monde. Cette identité supérieure où le moi et le monde coïncident, seul l’art peut la réaliser. Car, dans l’acte de création, l’artiste objective l’idée de la matière, et par là, subjective aussi la matière. Dans l’art sont alors réunis les contraires apparemment irréconciliables que sont esprit et nature, sujet et monde, singulier et universel. L’œuvre qui atteint la grandeur contient une infinité d’intentions et de virtualités ; elle est véritablement la figure de l’infini dans le fini, seul lieu où les contradictions se résolvent dans l’apaisement. »

                                              (Cinq méditations sur la beauté de François Cheng).

/

« .. Schelling (…) He endeavors to show that, eager to know the absolute, the spirit that inhabits man is engaged in a quest for the identity of the self and of the world. This higher identity in which the self and the world coincide can only be realized through art. That is because, in the act of creation, the artist objectifies the idea in the material, and thus subjectifies the material aswell. Thus art unites opposites as apparently irreconcilable as spirit and nature, subject and world, individual and universal. The work that achieves greatness contains infinite intentions and possibilities ; it is truly the face of the infinite in the finite, the only place where the contradictions are resolved through appeasement. »

(The way of beauty of François Cheng – fifth meditation).

 

IMG_4430:B

 

pendant les travaux  /  during the work

IMG_4806

 

IMG_7709w2

 

 

 

©ADAGP, Paris, 2016.